La Gazette du village

Etant bien entendu que tous les Cazilhacoises et Cazilhacois n'achètent pas ou ne lisent pas la presse locale, en tant que correspondant local de l'Indépendant, je me propose de déposer dans cette page les articles parus dans le journal. Bien entendu vous comprendrez aisément que ces articles seront publiés en fin de journée ou le lendemain de leur parution, ceci afin de ne pas concurrencer déloyalement l'Indépendant. Si vous avez un petit papier ou un gros scoop à publier n'hésitez pas à me contacter à henri [DOT] ladepeche [AT] orange [DOT] fr (Une petite photo sera toujours la bienvenue). Votre correspondant. Henri FERRIER.

La Gazette du village

Toute l'équipe de Cazi'del Mar prête à vous recevoir.

Cazidelmar1A quelques jours de la réouverture des terrasses, nous sommes allés à la rencontre de Sébastien Pouzolles du restaurant « Cazi’del Mar » et de toute son équipe.
L’Indépendant : Sébastien, tout d’abord comment allez-vous ?
Sébastien Pouzolles : Tout d’abord, nous tenons à remercier nos fidèles clients qui nous ont soutenus durant cette longue période de crise sanitaire. Nous sommes impatients de réouvrir le restaurant le 19 mai.
L’I : Lors d’une précédente entrevue, vous nous aviez parlé de votre intention de faire un étal à poisson, qu’en est-il ?
SP : Le projet est réalisé, nous avons commencé début février et depuis le 6 mai, l’étal à l’extérieur est opérationnel pour accueillir les clients (cela à permis d’avoir d’autres clients). Nous avons également fait l’acquisition d’un vivier et nous vous proposons actuellement des Homards bleus européens, vendus en poissonnerie (vivants) ou en plats cuisinés. (Horaires de la poissonnerie : du mercredi au dimanche de 8H à 12H30).
L’I : Le gouvernement a annoncé la réouverture des terrasses le 19 mai, êtes-vous prêt ?
SP : Nous serons prêts à accueillir nos clients, le midi avec la formule normale à la carte (avec la nouveauté de choisir son poisson à l’étal) et le soir, nous proposerons jusqu’à 20H30 (couvre-feu à 21H) nos plateaux de fruits de mer et notre carte de tapas.
L’I : Combien de couverts allez-vous pouvoir proposer et avez-vous déjà des réservations ?
SP : Nous pourrons accueillir une quarantaine de personnes (en attente des protocoles) et effectivement, nous avons déjà des réservations.
Pour conclure, nous espérons vivement pouvoir retravailler normalement et accueillir dans de bonnes conditions notre clientèle.

Commémoration du 8 mai: Chant a cappella à Cazilhac.

8maiSamedi 8 mai, la municipalité s’est retrouvée devant le monument aux morts pour déposer une gerbe et commémorer la Victoire du 8 mai 1945 en présence d’’Alain Delbreil (porte drapeau) et du Lieutenant William (3ème RPIMA).
Après avoir lu le mot de Geneviève Darrieussecq, ministre déléguée auprès de la ministre des Armées, chargée de la mémoire des anciens combattants, le maire Toni Carvajal a tenu à honorer la mémoire de nos militaires décédés à Diên Biên Phu (7 mai 1954) et la mémoire du brigadier Éric Masson « lâchement abattu dans l’exercice de ses fonctions à Avignon ».
Après avoir observé une minute de silence, la marseillaise fut entonnée a cappella avant que tout le monde se disperse.

Commémoration du 8 mai.

11 nov2Comme l’a communiqué dernièrement le ministère des armées, "Compte tenu de la situation exceptionnelle liée à l’état d’urgence sanitaire et aux mesures en vigueur pour lutter contre la pandémie de Covid-19, les maires pourront organiser, en format restreint et en respectant strictement les mesures de distanciation, un dépôt de gerbe au monument aux morts. Cette cérémonie ne sera pas ouverte au public."
Demain donc samedi 8 mai, la municipalité se retrouvera vers 11H30 au monument aux morts devant la mairie pour y déposer une gerbe en souvenir des disparus de la Seconde Guerre mondiale.
Malheureusement cette commémoration sera à huis clos.

Rencontre avec les coprésidents du comité des fêtes.

président comitéAlors que l’état vient d’annoncer les étapes du déconfinement, nous sommes allés à la rencontre de Franck Zakrzewski, Michel Roussel et Baroudi Mahiaoui, les coprésidents du comité des fêtes.
L’Indépendant : Chers présidents, votre dernière animation remonte à janvier 2020 avec la fête d’hivers, comment se passe cette longue période d’inactivité ?
COMITE DESFETES : Depuis la fête d’hiver en janvier 2020, nous avons successivement annulé les vides greniers, la fête de la st Jean, la fête d’été et dernièrement la fête d’hiver. Tout cela nous désole mais nous n’avons pas le choix...
Nous sommes toujours en contact avec l’équipe municipale, avec qui nous avons toujours eu de très bons rapports.
L’I : Avez-vous pu tenir votre assemblée générale ?
CDF : Suite à la demande de la préfecture, l’assemblée générale s’est tenue en mode allégée, nous avons informé les membres du Comité par texto ou par mail du rapport moral et financier de l’association qui ont été validé. Le compte-rendu de la réunion a été transmis à la préfecture avant la date donnée.
L’I : Baroudi intègre le trio présidentiel, quel va être son rôle ?
CDF : Nous accueillons Baroudi, présent depuis de nombreuses années à nos côtés, à la coprésidence. Son rôle va être de nous épauler pour l’organisation de toutes les manifestations festives, pour qu’il soit au plus près de toute la gestion des évènements, apprenne et s’informe.
Concernant la présidence du comité, Franck a décidé de lui laisser sa place en fin d’année, pour Michel, il va attendre que Baroudi trouve un adjoint pour diriger à ses côtés avant de laisser sa place également, mais bien sûr tout ceci sera débattu en assemblée générale en fin d’année avec tous les membres du comité.
L’I : Pensez-vous pouvoir faire votre fête d’été à la fin du mois d’août ?
CDF : Suite aux dernières décisions du gouvernement, il semblerait que l’horizon s’éclaircisse un peu. Nous allons prendre connaissance des dispositions concernant les rassemblements de personnes pour savoir également si l’organisation de repas d’un nombre conséquent est possible. Tous les membres du comité sont prêts pour organiser la fête du village même si c’est dans une configuration plus légère, juste pour les gens du village s’il le faut...
L’I : Enfin, quel est votre ressenti sur la situation actuelle ?
CDF : C’est une situation inédite et très difficile à vivre, on a tous eu des connaissances ou des personnes du cercle familial qui ont été victime de ce virus. Au départ on ne pensait pas que cela aller durer aussi longtemps mais il va falloir apprendre à vivre avec.
Il y a aussi le côté social qui est difficile à gérer, on voit moins sa famille, ses amis et ses connaissances.  On sort moins, on ne va plus au restaurant, cinéma etc... On espère que la situation va se débloquer rapidement.

Le FC Briolet annule son tournoi.

tournois - Copie-page0001Vu la conjoncture actuelle et l’incertitude qui règne, les coprésidents du FC Briolet ont pris la sage décision d’annuler le tournoi « Challenge Manolo » prévu les 5 et 6 juin 2021.
« Nous ne savons pas ce que nous aurons le droit de faire, à un mois du tournoi il ne nous est pas possible de tout organiser. Nous vous donnons rendez-vous le premier week-end du mois de juin 2022 pour un tournoi encore plus endiablé ».

Une rentrée en demi-teinte pour les écoliers cazilhacois.

rentrée scolaire (3)Si tout s’est relativement bien passé pour la rentrée de l’école primaire, avec des enfants très heureux de retrouver leurs copains et leurs « maîtresses », côté école maternelle, le moins que l’on puisse dire, c’est que ce fut une rentrée assez mouvementée.
Une institutrice malade et une institutrice et une Atsem cas contact, il n’en fallait pas plus pour désorganiser la rentrée scolaire des plus petits des écoliers cazilhacois.
Renseignements pris auprès de l’élu responsable, l’académie a pris la décision de remplacer au pied levé l’institutrice « malade », ce qui permettra aux « tout petits » de retrouver leurs copains de classe.

Le FC Briolet prêt pour la reprise.

josé gonzalezAlors que la saison footballistique est officiellement à l’arrêt, nous avons rencontré José Gonzalez, le co-président du FC Briolet pour faire le point.
L’Indépendant : Depuis l’annonce officielle de la fin de la saison, comment se passe la vie du club ?
José Gonzalez : Ce n’est pas une surprise pour nous, on s’y attendait. En accord avec les municipalités, nous avons pu maintenir les entrainements pour les catégories qui le souhaitaient avec des aménagements d’horaires.
L’I : Avez-vous commencé à travailler pour la saison prochaine ?
JG : Oui bien sûr, nous avons commencé à travailler au niveau des effectifs et de leur encadrement. Concernant les féminines, nous repartons en entente avec le FC Alaric et le staff est en cours de validation. Pour les seniors masculins, nous renouvelons notre confiance à Rémy Zecchin et Hakim Kaouchi pour l’équipe 1 et à Jérémy Boissel et Gérald Alliès pour l’équipe 2.
L’I : Vous avez changé de président de district et de ligue, quel est votre ressenti ?
JG : Pour l’instant nous n’avons pas trop eu à faire à eux vu la crise qui sévie mais nous les remercions pour le remboursement des frais d’inscriptions. Tout de même il y a un point qui obscurci l’horizon d’un grand nombre de clubs audois et régionaux : Le financement des licences. Cela fait deux saisons que nous faisons des efforts (baisse du prix des licences à nos licenciés). Pour rappel, pour la saison 2019-2020 les clubs s’étaient vu remboursé une partie des licences (7€ de la FFF, 2€ de la ligue et 1€ du district) pour 6 mois de compétition. Cette saison nous n’avons joué que 2 mois et attendons un geste fort de nos instances dirigeantes.entrainements jeunes
L’I : Où en êtes-vous au niveau de vos finances ?
JG : Nous avons une saison compliquée comme beaucoup d’autres clubs (pas de buvette, de repas, de manifestations et baisse du sponsoring). Nous remercions les municipalités de Cazilhac, Palaja et Cavanac pour leur soutien tant financier que matériel et ce malgré les difficultés qu’elles rencontrent aussi. Nous remercions également le Département et la Région pour toute l’aide apportée ainsi que les partenaires privés qui continuent à nous suivre.
J’espère vous revoir très rapidement sur le bord des stades, en attendant, restez prudents et protégez-vous.
Le FC Briolet présente ses sincères condoléance à Jean Michel Lacapelle (trésorier du club) et à toute sa famille, suite au décès de Line, son épouse.

Les Trottinaïres se sont adaptés au confinement.

trottinaïres (2)Avec le troisième confinement et la restriction des 10 Km, nous sommes allés à la rencontre de Marie Flore. La présidente du club de marche des Trottinaïres a fait le point sur la situation.
L’Indépendant :  Comment faites-vous pour vos randonnées depuis la limitation des 10km ?
Marie Flore : Nous réduisons nos distances de point de départ mais nous avons la possibilité de faire encore quelques belles randonnées.
L’I : N’y a-t-il pas des parcours au départ de Cazilhac que vous pourriez faire ?
MF :  Bien sûr il y a de nombreuses possibilités de parcours depuis Cazillac et nous ne manquons pas de les pratiquer en petit groupe.
L’I : Que vous inspire cette situation ?
MF : Vivement que cette situation se termine et que la vie reprenne normalement, mais aussi que nous pratiquions notre activité sans contrainte.

Il fait bon vivre à Cazilhac.

bon vivreLe lundi 12 avril, la municipalité a eu l’heureuse surprise de recevoir le premier prix de la commune de 500 à 2000 habitants de l’Aude ou il fait bon vivre. Décerné par l’association des Villes et Villages où il fait bon vivre, Cazilhac se classe 2007ème/34837 au niveau national, 106ème (500-2000 habitants) au niveau national, 6ème au niveau départemental et 1ère commune départementale (500-2000H).
Le maire Toni Carvajal a commenté ce classement : « Cazilhac figure dans le classement 2021 des communes de 500 à 2000 habitants où il fait bon vivre selon le journal du dimanche à partir de 183 critères officiels publiés par l’INSEE. On ne peut que se réjouir de cette première place départementale et de la qualité de vie qui prédomine dans notre commune. Un grand merci à tous les élus et surtout à tous les services municipaux qui s’investissent à 200% depuis notre arrivée ».

Vote des taux d'imposition et du budget.

conseil 9-4 (1)Lors du conseil municipal du 9 avril, Anne-Marie Piquemal, l’adjointe aux finances, a présenté le budget et les taux d’imposition.
Lors du dernier conseil municipal, il a été voté les taux d’impositions.
A la lecture de votre feuille d’imposition, vous risquez de faire des bonds partout quand vous lirez le taux d’imposition de la commune. Mais Anne-Marie Piquemal a pris la parole et a tenu à préciser que les taux d’imposition de la commune pour la taxe du foncier bâti n’augmenteraient pas cette année, mais que, pour palier la suppression de la taxe d’habitation, la taxe du département sur la feuille d’imposition était reversée à la commune. Ce qui fera apparaitre une taxe communale de 62,49%, qui est la somme de la part communale égale à 31.80% (comme l’an dernier) plus la part du département égale à 30,69%. Pour la taxe du foncier non bâti, rien ne change et elle est de 122,53%.  Les taux d’imposition 2021 ont été voté à l’unanimité.
Par la suite, le conseil a abordé le budget 2021. Il s’équilibre à hauteur de 1615819,81€ en fonctionnement et à hauteur de 622991,16€ en investissement, avec un très gros effort fait au niveau des services municipaux (remise en état et achat du matériel). Le budget à quant à lui était voté avec 4 voix contre, 1 abstention et 14 voix pour.